Sans titre, Le gris du ciel (Bruno Peinado)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Œuvre

TitreSans titre, Le gris du ciel
Sous-titreSans titre, Une machine polygame / Sans titre, Close Encounters
Description
Charpente métallique en acier galvanisé, enseigne lumineuse, commande électronique, 2,4 x 18 m
Date2009
Naturepérenne
ProgrammeCommande publique MCC
Contexte de production
Composée d’un écran de 18 mètres de long et de 2,40 mètres de haut comprenant lui-même une grille de 72 caissons lumineux s’éclairant par intermittence et pouvant se teinter individuellement, et de manière aléatoire, d’à peu près toutes les couleurs de toutes les gammes chromatiques de la création, l’œuvre adresse son message sans faiblir et semble ainsi tenir lieu de phare dans la ville.Renvoyant directement au panneau lumineux de la scène finale du film de Steven Spielberg, Rencontre du troisième type, l’œuvre de Bruno Peinado annonce d’emblée la couleur et dit son intention de créer du langage. Une langue elliptique, avide et curieuse qui s’invente à chaque instant et s’adresse à l’autre avec conviction. L’interface qui, dans la fiction, sert à communiquer avec les extraterrestres, devient ici, posée sur ce toit haut de cinq étages, une « sculpture signe » qui regarde en direction des voies de chemins de fer menant à la gare Saint-Charles et interpelle les nouveaux arrivants autant que les habitants du quartier. L’infini possible des couleurs mêlées, l’harmonie des contrastes… évidemment, tout cela tient du symbole dans cette ville cosmopolite et métissée. L’œuvre entre furieusement en résonance avec la réalité de Marseille.
Périodeart contemporain
Domaineinstallation avec de la lumière, sculpture
Mots clésenseigne, lumière

Site

PaysFrance
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude43° 18′ 36″ N
5° 23′ 24″ E

ATLAS





















Fichier:Photothe¦Çque - 22975.jpg